Principe

La fenêtre EnR est composée de trois verres entre lesquels l’air peut circuler. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette circulation d’air n’entraine pas de déperdition d’énergie. Bien au contraire ! Elle permet à la fenêtre de récupérer une partie de l’énergie solaire, mais aussi de limiter les déperditions d’énergie.

Le phénomène grâce auquel cette récupération d’énergie est possible s’appelle l’effet pariétodynamique. Les trois verres de la fenêtre EnR fonctionnent comme un échangeur thermique à plaques couplé à un récupérateur d’énergie solaire, qui emmagasinent les calories pour en faire bénéficier le bâtiment.

L’avantage de cette solution est qu’elle fonctionne aussi bien en hiver qu’en été. En hiver, la menuiserie capte l’énergie solaire et permet de conserver l’énergie de chauffage dans le bâtiment. A l’inverse, l’été,  la menuiserie rafraichit  l’air entrant et maintient la fraicheur dans le bâtiment. 

Le fonctionnement de la fenêtre EnR repose sur un simple principe physique. Cette menuiserie innovante ne comprend aucun gaz rare, ne nécessite aucune alimentation électrique et s’installe comme une fenêtre classique ! De plus, elle fonctionne avec une VMC simple flux, plus simple et moins couteuse en entretien que la double flux !