You are currently viewing Le renouvellement d’air dans les bâtiments, une arme anti-COVID, facilité par l’EnR
  • Post category:Actualités

En cette période de pandémie de Covid-19, où la question de la qualité de l’air intérieur est au cœur des préoccupations, le rôle que jouent les fenêtres dans le renouvellement de l’air est mis en avant. Les grilles de ventilation sont une composante essentielle de la menuiserie. Équipée du système Hygro A, la fenêtre EnR permet de parvenir à un équilibre entre économies d’énergies et qualité de l’air intérieur.

Pour Rémy Greffet (chargé de R&D, Groupe Ridoret) : « S’il est impossible d’affirmer que la fenêtre EnR peut avoir un impact significatif et direct sur la propagation des virus, il est aujourd’hui établi qu’une bonne ventilation des bâtiments permet de réduire le risque de transmission de ceux-ci. La conception de la fenêtre EnR permet de renouveler l’air de façon importante, sans diminuer la performance énergétique du bâtiment. De manière générale, les fenêtres jouent un rôle très important dans la qualité de l’air intérieur. Pour bien comprendre comment les menuiseries jouent ce rôle, il faut s’attarder sur les systèmes de ventilation. En VMC simple flux, système largement majoritaire, il existe trois types de solutions : Autoréglable, Hygro A et Hygro B. L’Hygro A permet d’obtenir un débit d’air moyen plus important que l’Hygro B. Avec une menuiserie classique, ce débit d’air accru entraîne une perte d’énergie, mais avec une menuiserie de type pariétodynamique, comme la fenêtre EnR, cette déperdition d’énergie est compensée. » 

Les contraintes réglementaires liées aux performances thermiques encouragent souvent les constructeurs à opter pour les VMC Hygro B, qui améliorent la performance thermique du bâtiment au détriment du renouvellement d’air. Trouver un bon compromis entre l’isolation du bâtiment et la qualité de l’air intérieur nécessite donc de prendre en compte le bâtiment dans son ensemble et de trouver des solutions innovantes. Pour Rémy Greffet : « Le marché est aujourd’hui principalement demandeur de solution Hygro B, en phase avec la volonté de limiter la consommation énergétique des bâtiments, mais des crises comme celles que nous traversons peuvent rebattre les cartes et inciter les personnes à se pencher sur d’autres paramètres de leur environnement comme la qualité de l’air. »

Les menuiseries jouent un rôle central dans la qualité de l’air intérieur. Ouvrir régulièrement les fenêtres et choisir des menuiseries qui facilitent le renouvellement de l’air intérieur contribuent à créer des environnements plus sains. La fenêtre EnR, quant à elle, permet de concilier qualité d’air intérieur et économie d’énergie.

Découvrez des écoles équipées de fenêtres ENR